jeudi 31 décembre 2015

Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers.



Aristote et Dante ... J'ai rarement lu un bouquin que je ne veux, ne peux arrêter. En deux soirées ce livre était lu. J'ai eu la même sensation avec " le cercle des poètes disparus ". Je finis le livre je le ferme et j'ai un moment de réflexion, je ne veux pas replonger dans ma vie ...

Aristote est un ado tourmenté parce qu' il vit dans une famille où on se tait beaucoup. il n'a pas beaucoup d'amis, il a une vision des choses assez masculine. Il a un grand manque dans sa vie c'est son grand frère. Celui-ci est en prison, et personne dans sa famille, qui se résume à son père et sa mère n'en parle.

Un père qui à vécu la guerre du Vietnam et une mère protectrice qui enseigne.

Un beau jour, Aristote qui ne sait pas nager va recevoir l'invitation d'un garçon de son âge pour apprendre, comme ça, spontanément ... 

Dante ... Un jeune homme un peu étranger aux us et coutumes de la vie, il a les siennes et on les envie. Sa vision de la vie, ses opinions, sa manière de réagir sont toutes une série de choses qui font qu'on adore de suite Dante.

Lui est fils unique, sa mère c'est sa copine et Dieu en même temps, Dante dit lui-même que sa mère sait toujours tout, c'est comme Dieu... Son père, prof de littérature est son ami tout en étant son père, un homme simple cultivé sans prétentions.
Dante et Aristote vont devenirs les meilleurs amis du monde, ils vont s'amuser et rire ensemble pour un oui ou un non .  Dante n'aime pas les chaussures, un exemple typique de son caractère, à part. Ce dégoût des chaussures va les amener à un jeu bête mais plus tard à un joli souvenir.

Un beau jour, Aristote va sauver la vie de son ami et de ce fait, se retrouver à l'hôpital. Cet accident va les souder à jamais mais les séparer en même temps, Ari ne supportant pas d'être traité en héros. Aussi Dante va déménager pour le travail de son père et ainsi passer de l'adolescence à presque l'âge adulte. Dante va évoquer  via des lettres envoyée à Aristote ses changements, ses sentiments envers les garçons, des sentiments troublant, mais Ari ne répondra que peu et très brièvement à ces lettres.
Ari reste tourmenté par le silence de ses parents, le manque de son grand frère en prison, et puis dante lui manque ...

Dante reviendra en été, lui et Ari se retrouveront comme avant bien qu'ayant changé, Ari à changé Dante aussi, leurs parents s'entendent à merveille depuis l'accident qui les as soudés et Ari comme Dante vont évoquer le passé mais aussi le présent, leurs vécus respectifs.  

Ari cherche à vivre une histoire amoureuse, Dante lui, aime les garçons. L'univers de Dante et celui d'Ari sont différents mais tous deux cherchent à comprendre les mystères de l'univers, leurs univers. Qui finalement sont identiques puisque liés ... La suite et la fin de ce beau roman le démontrera, démontrera pourquoi Ari ne se sent jamais vraiment heureux, quelque chose s'est déclenché en lui lors de la rencontre de Dante mais il ne se l'est jamais avoué... 

Ce roman est magique, envoûtant, j'ai du retenir quelques larmes moi qui ne pleure jamais en lisant. 

Je le recommande à tous, du plus jeune au plus âgé.

Quelques citations que j'ai relevées :

" Le problème c'est que ma vie est l'idée de quelqu'un d'autre "

" les poèmes sont comme les gens, on en comprend certains immédiatement, certains jamais."

" Faire attention aux autres en choisissant ses mots, c'est une attitude rare et magnifique "



samedi 26 décembre 2015

Le vieux qui partait en vacances.



J'ai énormément aimé lire ce bouquin. Parce qu'il est simple, tendre, émouvant. Aussi parce qu'on a pas envie de le fermer de le terminer parce qu'on se sent proche de Franck, ce vieux bonhomme qui vit en Angleterre. 
Il vit seul depuis la mort de son épouse, et il ne lui reste que son chat Bill et puis ses habitudes, le genre d'habitudes qui s'installe quand on a plus de 80 ans. Franck Derrick est papa et grand-père aussi d'une jeune fille, mais celles-ci vivent aux States à des milliers de kilomètres de lui.
Un jour Franck apprend que sa fille adorée est atteinte d'un cancer du sein. Cette mauvaise nouvelle le mine, c'est via Internet et un compte qu'il s'est ouvert à la bibliothèque de la ville qu'il communique avec sa petite fille et prend ainsi des nouvelles de sa fille. cependant cela ne lui suffit pas, il saute sur une occasion que son propriétaire lui suggère, vendre sa maison, tout quitter et ainsi payer son billet d'avion.
Il décide alors de rejoindre sa fille pour être près d'elle mais dans son idée il ne compte pas revenir en Angleterre et emmène aussi Bill son vieux matou.

C'est ainsi que Franck et Bill se retrouve aux States et vont découvrir un pays, une ville , un quartier que Franck ne connaissait que via Google Maps, qu'il avait si souvent scruté pour voir où ses deux chéries logeaient, vivaient.

Mais Franck a des habitudes, des marques chez lui qu'il n'a plus, une fois là-bas. Toute une aventure va commencer pour lui, mais son but c'était d'être auprès de sa fille et puis sa petite fille aussi.

Le cercle des poètes disparus.




Qui ne connait pas ce bouquin?

Que dis-je, cette oeuvre selon moi...





« Le Cercle des poètes disparus » fut avant tout un très beau roman narrant la poésie et l'esprit.

L'histoire se déroule dans un collège américain très strict pour garçons, avec l'arrivée d'un nouveau professeur, Monsieur Keating.
Lui-même ancien élève, ce dernier communiquera son enthousiasme, sa passion pour la vie et la poésie, et va être le premier à donner le droit à ses étudiants de penser par eux-mêmes. Autrement dit, à sortir du pré formatage qui leur est imposé. Le professeur Keating sera leur source d’inspiration et le souffle de motivation dans le cœur des jeunes élèves. Il les aidera à se découvrir eux-mêmes et à tracer leur propre route.
La classe est sous le charme, comme fascinée, tant leur professeur fait preuve d'ouverture d'esprit, au point de faire renaître Le Cercle des poètes disparus, un groupe de jeunes gens libres dont M. Keating fut, en son temps, un membre influent...
Qui n'a pas rêvé d'un pareil professeur, capable, non seulement de « cultiver » ses élèves par son vécu, en même temps que de les « former » en tant qu'adultes responsables ?

Ce livre nous dit comment vivre et savoir vivre. La quête de soi transparaît tout au long du roman.
Kleinbaum (l'auteur) dépeint le milieu estudiantin des années 60 d'une manière pertinente et juste. Les personnages sont attachants et réalistes.


Ce livre vaut vraiment la peine qu'on s’y attarde, en prenant soin d'oublier le film, que la plupart auront certainement vu avant, quoique ça peut être bien aussi d'avoir les bouilles des personnages du film tout en lisant.
Cette histoire très émouvante mérite d’être considérée comme ce qu’elle est : une leçon sur la vie et sur le destin que chacun a le droit de se choisir. Plein de bon sens, le texte est riche et vrai.

N'hésitez-pas. Ce livre est court. Et si vous savez vous imprégner d’un roman, autrement dit ne pas seulement parcourir les lignes, alors vous ne regretterez pas de lire celui-là...
Moi j'ai adoré ce bouquin il m'a transporté d'un bout à l'autre et je n'en suis pas ressorti le même, je crois que c'est mon bouquin préféré, il montre clairement qu'on peut dessiner sa vie et être soi-même, les mots subjuguent, la poésie transporte, transforme.


Un petit extrait

Et ne restreignez pas la poésie au seul langage. La poésie est présente dans la musique, dans la photographie, voir dans l’art culinaire-partout où il s’agit de percer l’opacité des choses pour en faire jaillir l’essence à vos yeux. Partout où ce qui est en jeu, ‘est la révélation du monde. La poésie peut se cacher dans les objets ou dans les actions les plus quotidiens mais elle ne doit jamais, jamais, être ordinaire.