samedi 21 octobre 2017

Avancer assis, de Gregory Delepeleere par Vincent Vallée






Gregory Delepeleere et moi-même


"Les gens heureux n'ont pas d'histoires..." Comme c'est vrai. Un peu comme ce que dit Musset qui à bien contribué à Amélie Nothomb : Frappe toi le cœur, c'est là qu'est le génie, Gregory fut frappé en plein cœur, en plein corps... De ce drame de la vie, la sienne en l’occurrence, il en a fait un tremplin, et aujourd'hui il livre sous forme de livre intime, des récits, des posts comme on dit, de son blog de l'époque et ce pour notre plaisir mais aussi afin de nous édifier au travers de ses témoignages. Gregory est victime d'un accident de la route qui le laisse assis pour le reste de sa vie, cependant, il avance !



Gregory n'est pas un as de l'orthographe mais il travaille comme bien des auteurs en herbe et se fait aider, il y met du cœur à l'ouvrage et puis que dit Brel, une référence pour lui d'ailleurs : 

Le talent c'est d'avoir envie.

« Très beau... Ton livre affirme qui tu es, ce que tu es devenu et ce que tu étais. Cet accident t'as brisé mais tu as réussi à construire un autre GREGORY, tu as décuplé ta foi dans l'épreuve, quel témoignage de foi et de sagesse, de combativité...  » Voilà ce que j'ai dit à Gregory après ma lecture, j'étais très touché...

" J'ai appris que parfois on veut mais on ne peut plus " C'est si vrai... Et dans ce livre on comprends que parfois malgré les encouragements, malgré la volonté ce n'est plus possible, pour un temps...Ce n'est pas définitif.
  
" Nous sommes le  fruit de deux êtres qui se sont aimés " C'est très profond on devrait y penser parfois... Plutôt que de se lamenter sur nos bobos, nos afflictions.

" Je ne me vois pas vivre cette vie...Toute une vie " J'ai encore des frissons en l'écrivant, ce passage est très parlant et l'auteur trouve les mots justes pour décrire ce qui lui paraissait insurmontable alors....

Gregory a écrit là un bien beau livre très touchant et je vais dire que son humour est plus touchant que les passages où il décrit sa souffrance. Quelle leçon... Citer la Bible dans ses écrits c'est porteur, c'est beau, juste beau... Je suis encore ému de cette lecture, le passage au sujet de l'ange de ses nuits qui est une dame un peu âgée qui ne semble pas être une top modèle et pourtant... Elle lui a apporté beaucoup... Mais pas qu'elle. 
Comme je l'ai entendu une fois, ce qui compte ce n'est pas ce qui nous arrive, c'est la façon dont on y réagit, Gregory lui, a écrit, il continue et travaille chaque jour à s'améliorer. Avec de bonnes influences et un bagout qui donne envie de lire encore, c'est magnifique ce que fait Greg, chapeau bas et puis, vivement les prochains n'est-ce pas?





Aucun commentaire:

Publier un commentaire