lundi 2 novembre 2020

Un pommier sur la rive de Nicole Nisol par Vincent Vallée


Je viens de terminer ce joli roman court. Comme je l'ai dit à l'auteure, rien que la couverture donne envie de se mettre à l'aise un dimanche après-midi avec un morceau de tarte aux pommes. J'ai déjà lu ce que Nicole publie, de nouveau elle m'a embarqué dans une histoire de terroir, une histoire d'hommes, de femmes écorché(e)s par la vie, les aléas de celle-ci. Nicole à ce talent de vous plonger au cœur d'un récit à la fois tendre, dramatique et rassurant.
Nous allons avec ce court roman nous retrouver en Normandie en 1950 quand Julia revient dans son village natal pour y enseigner et aussi replonger dans ses souvenirs d'enfance. Elle va retrouver une mère éteinte depuis tant d'années, un père toujours au travail, une Nanou toujours aussi gentille et bonne cuisinière.
Plus loin, beaucoup plus loin, sur les bords du Rhin, une jeune fille prénommée Emma va voir son destin basculer en même temps que celui de Julia. Elles ne se connaissent pas, et pourtant…
Ce récit est une histoire de famille, de destins qui se croisent et se trouvent. De non-dits en silences bercés par le chagrin, la mélancolie, c'est un joli voyage au travers de vies qui semblent banales et pourtant, cette histoire ressemble à tant d'autres de l'époque. L'occupation laissa des traces indélébiles, des cicatrices difficiles à oublier malgré le fard qu'on y appose parfois

J'ai noté quelques passages de ce roman pour vous :

"Les paysages de mon enfance n'avaient pas beaucoup changé, la guerre change les gens mais la nature reste toujours pareille."

"De grosses gouttes se mirent à tomber, elles éclataient en énormes bulles sur le Rhin, rondes comme des yeux qui ont trop pleurés."

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire