vendredi 27 mars 2020

C'est beau une ville la nuit. De Richard Borhinger par Vincent Vallée



" Tu verras, le bonheur c'est un tout petit truc de rien du tout qui fout le camp dès que t'as le dos tourné!"... " Je crois savoir pourquoi les poètes sont malheureux. Parce qu'ils sont du signe de l'invisible."... " Au diable le cœur, t'avais jamais connu l'espérance! C'est sûr !"...

Borhinger m'a scotché pour le coup... Au début j'ai eu un peu de mal à ac rocher mais ensuite, une fois qu'on a compris ce qu'il veut raconter ou plutôt pas... 
C'est une suite de pensées, de réflexions, de notes ? Souvenirs ? Il se raconte, pas besoin de psy, il a compris Borhinger, cet amoureux de l'Afrique comme Arthur... 
Le Rimbe dont il est lui aussi, épris. Une belle rencontre avec les mots...



Aucun commentaire:

Publier un commentaire