mardi 29 décembre 2020

La tête en friche de Marie-Sabine Roger par Vincent Vallée



La tête en friche fut d'abord une découverte cinématographique. J'ai donc vu ce film sans savoir qu'il était issu d'un roman de Marie-Sabine Roger. Il y a toute une morale dans ce roman Germain est un homme un peu en retard mentalement ou mal instruit, lent à la détente. Sans oublier sa mère, un peu cinglée avec l'âge aidant. Et puis, il y a cette fameuse rencontre faite au hasard d'une balade dans un parc et autour des pigeons toujours présents en masse, Madeleine, une dame âgée, toute frêle et peu prudente qui, elle aussi, aime nourrir les pigeons. C'est ainsi que Germain va rencontrer Madeleine, et pas qu'elle… 

C'est tout un monde nouveau qui va s'ouvrir à lui, la littérature avec, et excusez du peu, le roman de Camus : La peste
Germain sait à peine lire, pour lui un roman c'est d'un ennui… et puis, il lui reste en tête la moquerie de son instituteur autrefois, et les railleries de ses camarades qui en réalité n'en étaient pas…

Cependant, la petite Madeleine va lui lire quelques passages au hasard de leurs rencontres, puis un peu plus, et enfin un beau jour, elle va lui offrir son vieux dictionnaire. La découverte des mots, des phrases, d'une histoire, va émerveiller Germain qui est déjà plein de bon sens et d'empathie, et attaché à Madeleine aussi. 
Il s'attache donc à la vieille dame, jusqu'au jour où il va apprendre que la dame perd la vue…
Un roman très bien pensé, une belle histoire avec de courts chapitres. J'ai été un peu gêné par les fautes et la typographie du texte un peu bancale. Là, il s'agit d'un souci à mettre sur le compte de l'éditeur…

Je vous recommande le roman mais aussi le film avec Gérard Depardieu dans le rôle de Germain
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire