mercredi 26 août 2020

Tu étais une fille de la mer… Par Vincent Vallée

 




Tu étais une fille de la mer…

 

 

Tu t’en es allée.

Et avec toi, est aussi parti une certaine époque, un temps que moi je regrette tant, mais tant. Le Borinage, Bruxelles, Popeye, tes visites et puis cet autre aspect de la famille.

Avec toi s’en est allé un souvenir doux, une voix, un rire, une fille de la mer.

Et puis un jour voilà, c’est ainsi on se réveille et sans le savoir, on se souvient qu’on l’avait pressenti. C’est étrange, je ne sais l’expliquer mais quelque part c’est écrit, cela me fut prédit.

Avec toi s’en est allé un souvenir doux, une voix, un rire, une fille de la mer.

C’est triste de ne s’être pas revu, triste de ne s’être pas parlé plus, car à travers toi c’est eux que j’aurais pu voir… À travers ta mémoire, leurs vies, leur amour, leurs souvenirs.

Avec toi s’en est allé un souvenir doux, une voix, un rire, une fille de la mer.

Je ne peux, et eux non plus, rattraper le temps perdu, mais avec une ancre on peut s’arrêter un moment. Regarder au loin et le visage au vent, s’endurcir comme toi, résister au temps. 95 ans c’est grand…

Oui c’était ça ton secret, tu étais une fille de la mer…

Alors maintenant c’est mon tour de te le dire : Grosse bise Babeth…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire